Follow-up: Table ronde: Panaït Istrati – Romain Rolland; lettres: 1919-1935 (2019.11.20, Librairie française Kyralina)

A l’occasion d’une table ronde “Panaït Istrati – Romain Rolland; lettres: 1919-1935” nous nous sommes rencontrés à la librairie française Kyralina, dans 20 novembre 2019.

La correspondance Istrati – Rolland, trace authentique de la relation entre deux importants écrivains du XXème siècle, donne à voir en quelque 300 lettres, l’amitié et l’admiration, puis l’incompréhension, enfin le conflit idéologique. Les deux écrivains dialoguent sur l’éthique de l’écriture, la mission de l’écrivain, aussi bien que sur les péripéties de leur existence. C’est un document littéraire et humain de tout premier ordre, sur fond historique de l’entre-deux guerres. Romain Rolland, prix Nobel 1915, avait décidé de prendre en main la destinée littéraire du vagabond Istrati en lui imposant une discipline de travail, en corrigeant son français hésitant des débuts, en le lançant dans le monde des lettres françaises.

“Mon ami, écrivait Rolland à Istrati le 23 décembre 1922, je n’attends pas d’avoir du temps pour vous écrire…je ne puis pas attendre, après avoir dévoré Kyra Kyralina au milieu de la nuit…Il faut que je vous le dise tout de suite : c’est formidable ! Il n’y a rien dans la littérature d’aujourd’hui qui soit de cette trempe.”

En présence de :

  • Mugur Popovici, ancien diplomate – Introduction;
  • Denis Taurel, membre du comité de rédaction de «Le Haïdouc», publication des Amis de Panaït Istrati, France – “Au plaisir de la lecture d’un grand roman épistolaire”;
  • Corina Costopol-Dima, journaliste – “Deux lettres sur l’amitié”;
  • Elena Dumitru, maître de conférence, Université La Sapienza, Rome – “Panaït Istrati-Romain Rolland, une grande œuvre commune”;
  • Dana Radler, maître assistant Académie des études économiques Bucarest (Département langues modernes et communication dans les affaires) – “Les femmes dans la correspondance Panaït Istrati – Romain Rolland”;

La rencontre était également agrémentée d’une projection du documentaire de télévision roumaine «Le sentiment de la fraternité» (1988, durée 25’) sur les traces de Panaït Istrati à Braila, en présence du co-réalisateur Geo Truica.

Ci-dessous, des photos de l’événement et l’enregistrement audio et vidéo.

Enregistrement vidéo de l’événement:

Voir tous les clips »

Album photo sur Google Photos »

Album photo sur Facebook »

Enregistrement audio de l’événement » (il sera affiché dans le futur)

PS, 2019.12.25: Regarde aussi: Follow-up: Rencontre Boris Cyrulnik – Lancement de livre “La tentation du Bien est beaucoup plus dangereuse que celle du Mal” par Boris Cyrulnik et Tzvetan Todorov.

PS, 2019.12.28: Voir aussi: Section AMOPA de Roumanie (National).

Lasă un comentariu

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.